OUI!

OUI!

Lundi 3 août, au réveil je sens le battement de mon cœur qui accélère d’un coup, est ce que ce sera aujourd’hui ? Nous sommes proches de Filkesjon et je suis fier du campement que nous avons monté la veille pour notre première nuit en bivouac.

Le soleil se lève tout juste et nous prenons le café face à un paysage magnifique. Deux îles devant au loin, un rapide sur notre droite, des rochers tout droit sortis du Paléolithique sur notre gauche. Nous découvrons les délicieuses barres de céréales Big Corny. Le goût de cette aventure en canoë commence à nous plaire. Le battement de mon coeur accélère encore un peu et toujours la même question qui me revient, est ce que ce sera aujourd’hui ?

Nous basculons sur le lac Immeln en fin de matinée, nous avons fait le pari de le rejoindre rapidement pour l’explorer et ensuite de profiter de la fin de semaine pour regagner Olofström en appréciant chaque recoin sur un rythme plus tranquille.

Les deux canoës qui nous devancent semblent filer vers la gauche pour descendre le lac. Plutôt en recherche d’intimité, je nous oriente vers l’autre rive.

Cela nous permettra de profiter pleinement du soleil pour notre pause déjeuner.

Notre traversée s’opère face au vent, chaque coup de pagaie donné se doit donc d’être puissant, et un peu fatiguant aussi. Les berges que nous visons commencent à se dessiner avec plus de précision, et nous distinguons alors quelques pontons privés …

L’un d’eux me paraît parfait, rattaché à une maison sous pavillon suédois. La terrasse est abritée du vent et offre une vue panoramique sur l’immensité du lac Immeln. Deux chaises longues nous attendent avec le soleil au zénith. Alors que nous poursuivons l’effort pour rejoindre ce ponton devenu notre objectif, je prends alors conscience que ce sera peut être aujourd’hui.

C’est un moment auquel je pense depuis des semaines, que j’ai essayé de préparer sans savoir à quel endroit il aura lieu, sans savoir dans quel contexte cela pourrait arriver. Mais je suis prêt et je ne doute pas, cela fait maintenant plusieurs mois et plusieurs intenses discussions que nous mûrissons notre décision. Ariane est prête aussi, je n’en doute pas non plus.

Nous accostons et j’entreprends tout de suite de remonter le chemin vers la maison afin de demander l’autorisation de nous installer pour déjeuner. Le propriétaire des lieux nous a vu arriver et m’attend. Je le félicite pour sa magnifique demeure et lui explique que nous trouvons sa terrasse sur l’eau parfaitement romantique. Il m’invite très gentillement à en profiter aussi longtemps que le souhaite !

Je redescends alors vers Ariane, les pouces en l’air, j’ai obtenu l’autorisation dont nous avions besoin. Je comprends alors que ce lieu que nous avons choisi occupera une place particulière dans notre histoire, que nous ne l’oublierons pas. Nous déchargeons notre bidon de nourriture pour y attraper le set de cuisine et deux rations de Sate Babi. Ariane se dirige vers la terrasse et je saisi l’instant pour attraper la bague, cachée avec brio depuis 3 jours.

Avant d’entamer la préparation du déjeuner et d’allumer notre réchaud, nous profitons du cadre fantastique pour prendre quelques photos.’

Le lac est calme et se transforme alors en miroir, dans lequel se reflètent quelques oiseaux et les îles qui nous entourent. Nous observons également un escadron de canards en pleine pêche, mais qui restent à distance raisonnable.

Comme pour nous laisser dans notre bulle, en amoureux, face à l’immensité et la beauté du paysage.

Nous avons quitté le camps il y a 24h et nous réalisons alors la folle aventure dans laquelle nous sommes engagées. Nous réalisons alors à quel point nous sommes heureux de vivre cela ensemble.

Le lac est dans mon dos, je prend mon courage à deux mains, mon coeur accélère encore un coup, ce sera aujourd’hui. Je pose un genou à terre et la suite n’appartient qu’à nous … Ariane n’a jamais été aussi belle. C’est avec un grand sourire et une dose d’émotion qu’elle m’a dit

OUI!

La suite de la semaine s’annonce exceptionnelle, et nous sommes impatients de continuer à s’aimer pour la vie.

Ariane et Théo
The Canoe Trip – 2020