LES VESPUGS EN ITALIE

LES VESPUGS EN ITALIE

Notre voyage a commencé à Pretoria, en Afrique du Sud, là où nous avons appris à conduire un scooter. Le 19 août, Charmain, Adri et moi (en Italie, nous allions devenir les Vespugs), sommes arrivés à Naples où nous avons été accueillis et avons discuté brièvement du voyage.

PREMIER JOUR : une révélation

Le jour que nous, les Vespugs, attendions depuis si longtemps est enfin arrivé. Nous avons choisi nos Vespas et nous sommes partis. Le voyage à travers Naples nous a ouvert les yeux. Vous avez beau être habitué à circuler sur des routes au trafic dense, vous n’avez encore rien vu tant que vous n’avez pas conduit de Vespa à Naples. Frissons garantis !

Nous avons fait un premier arrêt à Pompéi. Nous avons visité les ruines, nous avons mangé et bu et nous sommes repartis. Après le déjeuner, nous ne sommes pas parvenus à suivre le groupe et nous nous sommes vite retrouvés seuls. Nous étions alors plus détendus et nous avons suivi la route qui nous a donné un premier aperçu de la sublime côte amalfitaine. En chemin vers l’hôtel, nous avons atterri dans une petite rue piétonne de Sorrente où nous avons demandé de l’aide auprès d’un policier très sympathique pour rejoindre l’hôtel. Le réfrigérateur de l’hôtel était rempli de boissons fraîches. C’était inespéré. Les Vespugs sont ainsi officiellement devenus les Slowpugs.

JOUR 2 : les carlins perdus

Nous nous sommes réveillés avec des courbatures, mais nous étions fins prêts à entamer notre deuxième jour. Nous savions que nous allions devoir faire face à un trafic dense, mais nous étions loin d’imaginer l’ampleur de celui-ci. Nous avons commencé avec le groupe, mais nous l’avons perdu avant d’atteindre le pied de la montagne.

« Nous avons profité des vues époustouflantes de la côte amalfitaine et nous avons atteint la Marina di Praia, une magnifique petite baie nichée au cœur des montagnes. »

Nous avons piqué une terre et bu un verre avant de reprendre la route. Nous nous sommes ensuite arrêtés à Ravello, un joli petit village. Nous avons arpenté ses rues paisibles avant de nous diriger vers Salerne pour notre dernière étape. C’est là que nous nous sommes vraiment perdus, même ce contretemps nous a permis d’avoir tout le loisir d’admirer le paysage extraordinaire. Finalement, après 11 heures de route, nous avons atteint l’hôtel. Une fois de plus, nous avons rebaptisé notre petite équipe. Nous étions désormais les Lostpugs.

JOUR 3 : autre stratégie

Nous nous sommes rendu compte que nous devions adopter une autre stratégie. Même si nous ne parvenions pas à suivre, nous n’avions pas d’autre choix que d’essayer de rester avec le groupe. Nous avons donc filé tout droit vers l’hôtel pour y laisser la moto d’Adri qui allait s’installer sur ma moto. Ainsi, nous avions un « chauffeur à l’arrière » qui pouvait s’occuper du GPS. Nous avons mis le cap sur Montella, une petite ville paisible, et avons déjeuné à la Cascina del Tartufo. Un délice !

« Nous nous sommes bien sûr à nouveau perdus en nous rendant à la cascade, mais nous étions les Lostpugs, après tout. »

Nous avons fini par la trouver et nous y avons passé un peu de temps les pieds dans l’eau fraîche. Sur le chemin du retour vers Montello, nous nous sommes accidentellement retrouvés sur une autoroute. Nous avons poursuivi notre chemin puisqu’il était impossible de faire demi-tour. Je priais pour ne pas rencontrer de policier. Heureusement, nous avons vite pris la première sortie et nous avons retrouvé le chemin du retour vers l’hôtel.

JOUR 4 : le retour des vespugs !

Nous avons beaucoup apprécié la magnifique route de cette étape. Nous avons flâné, pris de nombreuses photos et bu un verre au bar Valle Verde, situé au pied du Vésuve. Nous avons ensuite décidé de ne pas nous enfoncer davantage dans la montagne et nous nous sommes doucement dirigés vers notre dernière étape : Naples. Je suis heureux de dire que notre nom  a été remis à l’honneur et que nous sommes redevenus les Vespugs en Italie.

Notre voyage s’est terminé autour d’un agréable dîner en compagnie de nos guides et de quelques-uns de nos compagnons de voyage. Tous ensemble, nous avons vécu des moments difficiles, mais nous avons beaucoup apprécié cette aventure.

Les Vespugs en Italie – Pieter Ehlers
The Vespa Trip 2019 – Aller-retour sur la Côte amalfitaine