Lieux secrets sur le Laugavegur

Lieux secrets sur le Laugavegur

Seul dans le canyon de Markarfljótsgljúfur

Le sentier de Laugavegur est également appelé « sentier des sources chaudes » et est l’un des plus beaux sentiers de randonnée au monde. C’est pour cette raison qu’il s’agit également du chemin de randonnée le plus fréquenté d’Islande. Cette randonnée, qui dure 4 jours, est unique en raison de la variété des paysages, des geysers en activité, des volcans, des plaines enneigées et des montagnes de rhyolite colorées. Le sentier est long de 56 km et est balisé par des panneaux indicateurs. La plupart des randonneurs ne passeront donc pas par les endroits secrets qui sont nombreux sur le Laugavegur. En voici un aperçu.

Le lac de cratère de Ljótipollur

Ceux qui commencent leur randonnée dans le Landmannalaugar feraient bien de prendre une journée supplémentaire pour faire une marche de 18 km jusqu’au lac de cratère de Ljótipollur. Ce cratère d’explosion rempli d’eau est situé au nord-est du camp de Landmannalaugar. Au début de l’itinéraire, vous devrez marcher un peu, mais une fois au sommet du lac, vous oublierez la montée difficile et serez surpris par la vue magnifique sur un lac bleu clair. L’ensemble du parcours prend environ 5-6 heures de marche, est bien balisé et n’est pas difficile. Apportez beaucoup d’eau et de nourriture et tenez compte de la force du vent au sommet du lac du cratère.

Quiconque se promène sur le Laugavegur doit se demander : est-ce que ça pourrait être mieux ? Oui, c’est possible. Prenez plus de temps pour quelques randonnées supplémentaires vers les endroits les mieux préservés du Laugavegur.

Point de vue Stöðull

Un cadeau attend celui qui arrive au camp le plus élevé de la route, Hrafntinnusker. Au nord-est de la cabane de montagne verte et rouge, quand il fait beau, on a une vue sur un sommet d’une beauté incroyable, appelé le Stöðull (1132m). Comme ce camp est également connu sous le nom de camp de brouillard, ce sommet n’est souvent pas très clairement visible. Sauf quand le ciel se dégage un instant, on peut facilement voir le sommet et s’y rendre à pied. Il faut donc avoir un peu de chance. Dans cet endroit magique, vous trouverez tout sauf du monde. La marche vers ce lieu est assez facile, mais il faut faire attention à la première partie car parfois il peut y avoir de la neige. Prenez donc vos bâtons de marche avec vous. Le chemin n’est pas balisé, il suffit de suivre l’étroit chemin et de marcher en direction du sommet. Une fois au sommet, une vue imprenable vous attend. Conseil : attendez le coucher du soleil pour prendre des photos spectaculaires.

Stöðull au coucher de soleil

Markarfljótsgljúfur Canyon

Le canyon de Markarfljótsgljúfur est l’un des endroits les plus époustouflants et les plus secrets d’Islande. C’est un joyau caché car il n’est pas facile d’accès. Vous ne pouvez y aller qu’à pied, donc les chances que vous soyez le seul à faire des selfies sont assez élevées. Sur le Landmannalaugar, vous serez sur la route depuis 3 jours, sauf bien sûr si vous faites 2 étapes à la fois. Après quelques heures de marche sur du sable de lave noir, cet endroit est tout sauf ce à quoi vous vous attendiez. Comment s’y rendre ? Juste avant d’arriver au camp de l’Emstrur, tournez à droite dans un large sentier. Vous verrez un petit panneau en bois dans le sable – facile à rater – avec écrit « canyon ». Suivez le chemin en dessous, montez un peu et continuez à marcher si vous pensez que c’est le bon endroit. Ce n’est qu’en passant par là que vous pourrez atteindre ce point de vue étonnant qui vous donne une vue vertigineuse sur le canyon coloré et profond. Taisez-vous, mettez un bras autour de votre partenaire et…:-)

Markarfljótsgljúfur canyon

Brattháls

Montez votre tente à Alftavatn, faites un plongeon dans le lac et préparez-vous pour une petite excursion supplémentaire au sommet de Brattháls, haut de 763 m. Vous devrez faire un peu de recherche pour trouver le point de départ, car on ne sait pas simplement traverser la rivière au niveau du camp. Commencez votre randonnée derrière le refuge, suivez les panneaux bleus jusqu’à ce que vous aperceviez, à mi-chemin, un sentier sur la droite qui mène au sommet de la montagne. Suivez le large chemin qui monte et marchez jusqu’au premier sommet. Dès le premier sommet, vous avez déjà une vue imprenable sur l’ensemble du camp. Vous n’avez toujours pas le vertige ? N’hésitez pas à continuer de marcher jusqu’au sommet de Brattháls, où vous serez juste au-dessus du lac. Pour cela, il faut d’abord descendre un peu. La première étape durera une demi-heure, mais si vous continuez jusqu’au sommet, vous pouvez compter sur 40 minutes de marche supplémentaires. Je parie que vous irez vite vous réchauffer dans votre sac de couchage après cette randonnée.

Brattháls

Pórsmork panorama 

Lorsque vous passerez la nuit au camp de Volcano Huts, vous serez entre deux célébrités islandaises : la forêt de Tor et le célèbre et imprononçable volcan Eyjafjallajökull qui, en 2010, a interrompu le trafic aérien en Europe à cause d’une éruption. Pour voir les deux, vous ferez une randonnée jusqu’au sommet du mont Valahnúkur (454m). D’ici, vous avez une vue impressionnante à 360 degrés sur le paysage volcanique, la forêt de Thor et ce célèbre volcan et glacier. La randonnée dure environ 2 heures et n’est pas difficile. Mettez des vêtements coupe-vent et n’oubliez pas vos bâtons de marche. Le départ de la randonnée se fait dans la petite forêt derrière le sauna du camping.

Vue panoramique

~ Sara Eenhoorn