Le Laugavegur Trail

Le Laugavegur Trail

Traverser les rivières sur le Laugavegur Trail

Les randonneurs qui veulent un peu plus de défi et d’aventure mais qui la recherchent pas trop loin de chez eux peuvent trouver leur bonheur sur le Laugavegur Trail dans le sud de l’Islande. Ce sentier, avec ses rivières, ses volcans, ses champs de neige, ses chutes d’eau, ses montagnes de rhyolite colorées et ses geysers, est l’un des plus beaux sentiers de randonnée du monde. Assez de raisons pour lui consacrer une page de blog.

La route des sources chaudes 

Le Laugavegur Trail, également appelé « sentier des sources chaudes », est une randonnée de 4 à 6 jours à travers le sud de l’Islande. Pour y arriver, vous devez voyager avec un bus spécial ou votre propre 4×4 à travers l’intérieur sauvage de l’Islande. Le trajet jusqu’au point de départ est si aventureux que l’arrivée au premier camp Landmannalaugar ressemble à une véritable victoire. Laugavegur doit son nom à la rue commerçante la plus fréquentée de Reykjavik (qui s’appelle aussi Laugavegur) et au fait que vous rencontrerez des sources de vapeur chaude (appelées geysers) partout sur le chemin.

Into the wild

55 kilomètres into the wild ➳

Le sentier s’étend de Landmannalaugar à Pórsmörk sur une longueur d’environ 55 kilomètres et peut également être parcouru à pied dans l’autre direction. L’avantage de partir depuis Landmannalaugar est que vous faites d’abord la difficile montée vers Hrafntinnusker et que le troisième jour du parcours vous pouvez rassembler vos dernières forces car vous marcherez sur des plaines de lave. Si vous suivez le sentier dans la direction opposée, vous aurez une marche relativement facile les deux premiers jours car vous n’aurez pas à monter et descendre autant. Les deux sens sont possibles, mais il est recommandé de commencer depuis Landmannalaugar et de terminer à Pórsmörk.

Pour ceux qui veulent être sur le trail un peu plus longtemps, la piste peut être prolongée de 2 jours. Vous marchez ensuite de Pórsmörk à Skogar et faites une montée considérable de 1100 mètres jusqu’au col Fimmvörðuháls. De là, vous marcherez directement jusqu’au point final.

Des conditions météorologiques difficiles 

Comme il n’y a presque pas d’arbre dans le sud de l’Islande, tout le vent passe directement sur la terre ferme. Sur le chemin, il n’y a pratiquement pas d’abris ou de refuges. Ainsi, en cas de mauvais temps ou de vent fort, c’est littéralement sur vous et votre préparation qu’il faudra compter. Il n’est pas rare en Islande d’avoir une averse de neige pendant l’été ou de devoir faire face à des vents de plus de 100 km à l’heure. Cela semble un peu exagéré, mais un randonneur intelligent s’y prépare bien et y va doucement. En été, les températures varient entre 15 degrés le jour et 5 degrés la nuit. Le trail est ouvert de début juillet (quand la neige est redevenue normale) à la mi-août. Si vous partez plus tard qu’en août, vos journées de randonnée seront plus courtes car l’hiver commence lentement et il fait nuit tôt. La probabilité de mauvais temps en fin de saison est également légèrement plus élevée.

Montagne de rhyolite

Photos trail

Quiconque parcourt le premier kilomètre du camp de base plein de courage et d’énergie ressentira bientôt le besoin de sortir son appareil photo du sac. La première partie du sentier est unique et spéciale en raison des montagnes de rhyolite colorées qui forment la toile de fond du reste du sentier par temps clair. Il vaut donc vraiment la peine de s’arrêter ici pour un selfie ou une photo panoramique. Sur le reste de la piste, vous rencontrerez – par temps clair – de nombreux autres endroits magnifiques. Alftavatn, spécial en raison de sa situation entre les volcans accidentés qui l’entourent, le canyon près de l’Emstrur d’une beauté vertigineuse en raison de sa profondeur et de ses couches et l’Eyjafjallajökull (le volcan le plus célèbre d’Islande) beau en raison de son immensité.

Jours de trail

➤ 1) Landmannalaugar – Hrafnitnuskur (12 km) 

➤ 2) Hrafnitnuskur – Alftavatn (14 km) 

➤ 3) Alftavatn – Emstrur (16 km)

➤ 4) Emstrur – Pórsmörk (16 km) 

Difficulté : moyenne, mais par mauvais temps ça peut être difficile. 

Point culminant : Hrafntinnusker 1141 mètres. 

Must have: bâtons de marche, gants imperméables, nourriture lyophilisée. 

Des profondeurs vertigineuses

~ Sara Eenhoorn