9 choses que vous ne connaissez pas encore sur le massif de l’Atlas

9 choses que vous ne connaissez pas encore sur le massif de l’Atlas

En regardant la carte du Nord de l’Afrique, on aperçoit ce long massif qui longe la côte Atlantique puis la Méditerranée, de l’ouest vers l’est et sépare la côte du Sahara. Beaucoup ont déjà entendu parler des montagnes de l’Atlas, mais qui connaît réellement ce massif ?

On vous emmène avec nous à la découverte d’un endroit hors du commun, encore méconnu bien que réellement splendide et incontournable.

9 dingen die je nog niet wist over het Atlasgebergte
9 dingen die je nog niet wist over het Atlasgebergte

L’Atlas porte le ciel

Il paraît qu’à l’origine, les habitants du pays ont nommé ce massif “Atlas” en référence à la divinité Atlas. Ce mot signifie « porter » en vieux grec, puisque, comme les pics sont hauts et que les nuages s’y accrochent, ça donne l’impression que le massif porte le ciel. L’Atlas aurait donné son nom à l’Atlantique, et porte le ciel » sur une distance de 2 500 km, allant du Maroc à l’Algérie et même jusqu’à la Tunisie. 

Le Haut Atlas 

C’est la partie ouest, au Maroc, qui est la partie la plus haute de l’Atlas. On la nomme… grand suspense… le Haut Atlas. Avec un pic à 4 167 m, le Haut Atlas est le massif le plus haut d’Afrique du Nord. Il faut dire que, tout en étant géographiquement pas trop loin de chez nous, cette chaîne de montagnes nous offre un spectacle d’un autre monde, avec une atmosphère qu’il est impossible de s’imaginer sans y avoir réellement été. 

Plateaux rocheux, déserts de sable, forêts,…

Ce qui est vraiment cool dans cette chaîne de montagnes, c’est la variété des paysages. En quelques jours de marche, on peut voir plusieurs décors différents : plateau rocheux, désert de sable, vallées, forêts de thuyas,… Le Haut Atlas s’étire en longueur sur 750 km et dessine comme une barrière naturelle où le versant nord-ouest est exposé vers l’Atlantique et la partie sud-est en est protégé.

WhatsApp Image 2022-10-10 at 1.56.22 PM
WhatsApp Image 2022-10-10 at 1.56.23 PM (4)
IMG_8869

Deux types de climat montagnard

Dans la partie occidentale, il y règne un climat subtropical océanique. Les hauts sommets restent enneigés à travers l’été et certaines rivières coulent tout au long de l’année, ce qui permet l’existence de forêts (pins, chênes, thuyas…). Alors que de l’autre côté, c’est presque désertique : des hautes steppes, des déserts de pierres et de sable. 

Les Berbères, habitants millénaires de l’Atlas

Lors d’une traversée dans l’Atlas, on tombe inévitablement sur les petits villages qui s’y trouvent et les personnes qui y vivent : principalement des Berbères. Les Berbères étaient les premiers habitants du Maghreb. Ils occupent les montagnes occidentales du Haut Atlas depuis toujours ! Paysans sédentaires, ils sont agriculteurs, arboriculteurs et éleveurs. De l’autre côté du Haut Atlas, côté oriental, il y a moins de peuples berbères. Le climat étant plus sec, ils sont semi-nomades, éleveurs de chèvres et de moutons. 

Une invitation pour un petit thé, allez, encore un !

Quand le paysage est plat, on peut apercevoir ces villages au loin. Mais c’est seulement une fois qu’on est invité à entrer dans les enceintes du village, qu’on arrive à percevoir l’ambiance qui y règne. Leur tradition est riche : ils ont leur propre langue, font beaucoup d’artisanat. Les échanges culturels y sont très chaleureux ! Ce n’est pas un mythe : ils boivent du thé à la menthe à longueur de journée, selon un rituel bien précis et avec une bonne dose de sucre. La théière est toujours prête à l’emploi, et surtout, prête à vous souhaiter la bienvenue.

La tête dans la voie lactée

Admirer le ciel depuis le Haut Atlas est une expérience incomparable. Pas de pollution lumineuse, du calme et de l’air frais, tous les éléments sont là pour se sentir tout petit face à l’infini. La voie lactée super visible permet de se rendre compte que nous faisons partie d’une galaxie ! Hé oui, nous sommes tellement minuscules dans un univers énorme, et ça, ça fait du bien de se le rappeler de temps en temps pour prendre du recul sur nos stress du quotidien.

Saveurs marocaines dans une assiette colorée

C’est à travers la cuisine locale aussi qu’on voyage vers un monde qu’on n’aurait pu soupçonner ! Surtout après une journée de marche, quand au milieu de nulle part, tout à coup, des tentes se montent, une cuisine s’installe, un feu s’allume, des plats mijotent. Au moment où la nuit tombe, on est rassemblés dans la lumière et la chaleur humaine pour partager ensemble une fusion de couleurs et de saveurs dans nos assiettes.

Une expérience riche, des aventures inattendues

Le ciel étoilé, les thés bus lors de rencontres spontanées, les tajines partagées dans un campement fraîchement monté, la beauté des paysages… Voyager à travers ces montagnes est une expérience super riche. Le Haut Atlas a la force d’émerveiller les sens et le cœur.

Si le cœur vous en dit, laissez-vous tentés par l’expérience aussi. Nous y organisons une randonnée de 8 jours. Mais une chose est sûre : au Maroc on n’est jamais à l’abri d’imprévus, d’aventures inattendues. Des histoires uniques et drôles, il y en a beaucoup à vivre par là-bas… 

Écrit par Travelbase

Pour tout savoir sur cette randonnée, consultez le site www.atlastrail.com.