Comment faire intelligemment votre sac à dos

Comment faire intelligemment votre sac à dos

Reading Time: 5 minutes
Tout ce dont vous avez besoin est dans votre sac à dos

Vous avez acheté et rassemblé tout le matériel dont vous avez besoin pour votre randonnée en montagne. Vous vous demandez sans doute : comment faire intelligemment mon sac à dos ? Que dois-je mettre au fond et que dois-je éviter ? Comment m’assurer que mon sac à dos reste organisé et que je peux rapidement attraper tout ce dont j’ai besoin quand j’en ai besoin ? Vous trouverez ci-dessous un plan étape par étape pour faire votre sac à dos de manière intelligente.

Étape 1. Créer des catégories

Pendant votre randonnée, votre sac à dos est votre maison. Une maison est constituée de pièces, qui contiennent des objets répartis en catégories. Par exemple, dans la salle de bains, vous trouverez la catégorie « soins » et dans la chambre à coucher, les catégories « sommeil », « vêtements » et « loisirs ». Votre propre maison se compose d’une collection de catégories qui vous donne une vue d’ensemble. Si tout va bien, vous savez exactement où sont les choses. Afin de garder une vue d’ensemble des objets que vous emportez en voyage, il est important de commencer à les classer par catégories. Commencez par faire des piles d’articles et distinguez les articles qui appartiennent à la catégorie « soins » de ceux qui appartiennent à la catégorie « vêtements ». Vous pouvez également utiliser des fiches mémo pour vous aider à catégoriser. De cette façon, vous créez – comme dans votre propre maison – une vue d’ensemble des choses que vous possédez.

Équilibrez votre sac à dos

Étape 2. Enlevez un objet par catégorie

L’une des erreurs que commet tout voyageur débutant est, vous l’aurez deviné, de prendre trop d’affaires. Il est tellement tentant de prendre plus que ce dont on a besoin, avec pour résultat que nous remplissons nos sacs à dos de choses que nous n’utiliserons pas du tout pendant le trekking. Pensez à des choses comme : un sèche-cheveux, un jean, un gros appareil photo, une crème à raser, un pot de gel ou un livre de lecture. Ces choses sont-elles vraiment nécessaires ? Rappelez-vous que vous vous sentirez plus libre avec moins. Demandez-vous donc par catégorie : de quoi ai-je vraiment besoin et de quoi n’ai-je pas besoin ? Adaptez-le aux conditions météorologiques du pays où vous vous rendez, à l’équipement que vous pourriez emprunter à votre compagnon de randonnée et au nombre de jours de randonnée. Enfin, laissez de côté au moins un objet par catégorie que vous n’utiliserez pas. De cette façon, vous vous aiderez à voyager aussi léger que possible.

Retournez vos sous-vêtements, emportez une liseuse électronique (300 grammes !) si vous ne pouvez pas vous passer d’un livre de lecture et partagez vos produits de toilette avec votre compagnon de randonnée et achetez des mini-formats. Cela permet vraiment de gagner beaucoup de poids.

Étape 3. Mettez tout dans des sacs séparés

Pour garder une vue d’ensemble, mettez tout dans des sacs séparés. Utilisez des cubes d’emballage spéciaux imperméables (disponibles dans des magasins de rando spécialisés) ou utilisez de grands sacs de congélation pour tout ranger. Les sacs de congélation ont l’avantage d’être solides, d’avoir une certaine capacité d’aspiration et d’être transparents pour que vous puissiez tout voir. Mes préférés sont ceux d’Ikea, ils en ont de toutes les tailles. Les cubes d’emballage spéciaux ont des couleurs différentes, ce qui vous permet de distinguer facilement certaines catégories. Cependant, mettez votre sac de couchage et votre matelas de couchage dans un sac-poubelle, ils sont bien grands et vous pouvez les fermer.

Étape 4. Commencez par le plus gros

Commencez par emballer les objets lourds et mettez-les au fond de votre sac à dos. Souvent, votre matelas et votre sac de couchage prennent beaucoup de place et de poids, tout comme votre paire de chaussures supplémentaire ou votre sac de nourriture. Mettez ces choses en bas. En plaçant les articles lourds en bas, vous vous assurez également que la majeure partie du poids est placée sur vos hanches. Cela permet d’équilibrer votre centre de gravité et d’éviter une trop grande pression sur les épaules. Essayez de comprimer et de rassembler les choses qui vont ensemble autant que possible. Gardez votre oreiller et vos vêtements de couchage à proximité de votre matelas et de votre sac de couchage afin de ne pas avoir à chercher votre matériel de couchage dans l’obscurité.

Étape 5. Roulez les vêtements

Lorsque vous pliez des vêtements, ils prennent généralement beaucoup plus de place que lorsque vous les enroulez. Par conséquent, enroulez autant de vêtements que possible et mettez un élastique autour. Ainsi, vous évitez de froisser vos vêtements lorsque vous les sortez de votre sac et vous gagnez beaucoup d’espace.

Étape 6. Pensez comme un marcheur

Lorsque vous faites vos bagages, pensez comme un randonneur. De quoi avez-vous souvent besoin sur la route ? Que souhaitez-vous atteindre rapidement lorsque vous faites une grande ascension et que vous marchez sur une corniche dangereuse ? Il s’agit souvent de petites choses que nous utilisons fréquemment, comme des lunettes de soleil, des en-cas, des pansements pour les ampoules, un gilet chaud, une assiette, une tasse et des couverts, des bouteilles d’eau et une lampe frontale. Mettez ces choses dans les poches latérales ou sur le dessus de votre sac. Si vous arrivez de nuit, par exemple, il est bon de savoir où se trouve votre lampe frontale et de pouvoir l’attraper une fois arrivé à destination. Il est préférable de placer votre équipement de pluie en haut de votre sac à dos afin de pouvoir l’atteindre rapidement lorsqu’il pleut et de garder les articles de votre sac à dos au sec. Il en va de même pour votre trousse de premiers secours, vous ne voulez pas passer trop de temps à la chercher.

Rangez les en-cas dans votre ceinture ou vos poches latérales pour y avoir accès rapidement.

Étape 7. Bâtons de marche et tente 

Votre tente et vos bâtons de randonnée sont exactement le genre de choses qu’il est très difficile de mettre dans votre sac à dos. Les bâtons de trekking sont pointus et souvent difficiles à ranger, il en va de même pour la tente : lourde, peu pratique et de grande taille. Faites en sorte que vos bâtons soient aussi petits que possible, utilisez les boucles au fond de votre sac si vous en avez et mettez les deux bâtons sur le côté. La tente, quant à elle, s’attache à l’extérieur de votre sac, qu’elle soit montée ou non. Si votre sac est très lourd, fixez votre tente sur le dessus, cela rééquilibrera la répartition du poids de votre sac.

Étape 8. Mousqueton pour les extras

Cela ne vous coûte presque rien et vous en tirerez de nombreux avantages. Avec un mousqueton, vous pouvez facilement attacher des affaires supplémentaires à l’extérieur de votre sac. Vous pouvez également l’utiliser pour accrocher votre bouteille d’eau, attacher vos chaussures lorsque vous traversez une rivière ou faire sécher votre veste à l’extérieur de votre sac.

Mousqueton pour les extras

~ Sara Eenhoorn

The Norway Trail
The Iceland Trail